Qualités nutritionnelles

Qualités nutritionnelles comparées de différents aliments donnés aux enfants

Les aliments donnés aux jeunes enfants sont de qualité nutritionnelle très inégale. Leur consistance n’est pas le reflet des quantités de matières nutritives qu’elles contiennent (matières sèches). En toutes circonstances, le lait maternel, bien que très liquide, est toujours, qualitativement, le meilleur aliment pour le jeune enfant.

  • Les bouillies dites ‘’ légères’’ ne contiennent parfois que 5 % de matière sèche. Elles sont moins énergétiques que du soda (sucreries). L’usage de ces bouillies provoque des malnutritions et doit absolument être évité quels que soient l’âge et l’état de l’enfant.
  • Les bouillies ‘’traditionnelles’’ de mil, de maïs, de riz, de manioc sont généralement des bouillies à 8 ou 10% de matière sèche. Malgré le peu de matières sèches qu’elles contiennent, elles peuvent déjà être épaisses.
  • Les bouillies ‘’améliorées’’ (du fait de leur composition ou leur enrichissement) restent des bouillies de densité énergétique faible, de l’ordre de 50 à 60 Kcal/ 100ml, inférieure aux recommandations. Elles sont généralement épaisses.
  • Les bouillies lactées « céréale-lait-huile », souvent utilisées dans les CREN, représentent une amélioration de qualité nutritionnelle très importante, du fait de la présence de lait en poudre (protéines) et d’huile (énergie). Mais leur consistance reste parfois trop épaisse avec le risque d’être diluées à l’eau au moment de leur consommation.
  • Les Laits (Formula) Thérapeutiques utilisées pour la prise en charge de la malnutrition aiguë sévère, préparations dites F70 et F100, sont très efficaces dans cette indication. Ils sont liquides et de très bonne qualité nutritionnelle.
  • Les bouillies composées-amylasées de type BAMiSA, ont une bonne qualité nutritionnelle, une bonne densité protéine-énergétique et sont liquéfiées. Leur avantage est de pouvoir être préparées avec des produits locaux.
  • Les Aliments Thérapeutiques Prêts à l’Emplois (ATPE) sont des aliments pâteux. Ils atteignent des densités énergétiques très élevées (543 Kcal /100 g pour le PlumpyNut®) et sont de très bonne qualité nutritionnelle. Après leur consommation, l’enfant doit boire de l’eau de bonne qualité.
Ordre de grandeur des valeurs nutritionnelles de quelques aliments donnés aux enfants
(par ordre croissant de leur densité énergétique)

 Le résumé :

–  Convaincre les acteurs de santé et les mamans de l’importance de donner aux enfants des bouillies de haute densité protéino-énergétique, ceci grâce à la liquéfaction des bouillies quelles qu’elles soient, et proscrire leur dilution à l’eau qui fait chuter dramatiquement leur densité protéino-énergétique.
–  Vulgariser l’utilisation des amylases locales : le malt de céréales mais aussi pour les très jeunes enfants, la salive ou le lait maternel.
– Ne pas oublier que la priorité doit toujours être donnée à l’allaitement maternel aussi longtemps que possible et même au delà de 24 mois (recommandation OMS-UNICEF).

extrait du site de François LAURENT
https://bamisagora.org/b_document05d.html

Ensemble par le partage